Bruges Gare

La rénovation de la gare de Bruges Sint Michiels s’intègre dans le schéma directeur de Groen Brugge, avec le “couloir urbain” comme élément important.

Le tunnel voyageurs existant est passé de 8 m à 12 m (ou 20 m si l’on inclut l’espace commercial), la gare s’est vue doter d’une entrée digne de ce nom côté Sint-Michiels (voir le “Kamgebouw”), et les auvents ainsi que les quais et leurs accès ont fait l’objet d’une rénovation complète et sont équipés de toutes les facilités. 

La rénovation de la gare de Bruges Sint Michiels s’intègre dans le schéma directeur de Groen Brugge, avec le “couloir urbain” comme élément important.

Le tunnel voyageurs existant est passé de 8 m à 12 m (ou 20 m si l’on inclut l’espace commercial), la gare s’est vue doter d’une entrée digne de ce nom côté Sint-Michiels (voir le “Kamgebouw”), et les auvents ainsi que les quais et leurs accès ont fait l’objet d’une rénovation complète et sont équipés de toutes les facilités. 

Les anciens auvents ont fait place à de nouveaux.

La forme de ces derniers s’inspire de celle des auvents de la gare rénovée d’Anvers-Central. 

Chaque quai est maintenant équipé de 2 nouveaux escaliers mécaniques.

La conception des auvents avec des points d’appui centraux et des garde-corps en verre a permis d’obtenir un quai encombré de peu d’obstacles et dont le voyageur peut donc avoir une très bonne vue d’ensemble.

Chaque quai est équipé de deux abris, à l’exception des quais plus étroits, qui n’en comptent qu’un seul. 

Chaque quai est équipé d’un ascenseur entièrement vitré pour des raisons de (sentiment de) sécurité.

Tous les escaliers ont été élargis et font maintenant 3,60 m de large. 

Pour pouvoir maintenir la gare en activité pendant les travaux, on a choisi de commencer par l’élargissement du tunnel souterrain à côté du souterrain déjà présent pour les voyageurs. On a pu ensuite utiliser ce “deuxième” tunnel pour guider par phases le flux des voyageurs pendant les travaux de démolition et de reconstruction du passage souterrain adjacent destiné aux voyageurs. Après, le “deuxième” tunnel et le tunnel reconstruit ont été transformés en un seul couloir élargi.  

Pour élargir le passage souterrain des voyageurs, on a fait appel à des techniques spéciales telles que des tabliers de ponts provisoires et des fouilles blindées.