Bruxelles-Nord

La gare de Bruxelles-Nord a été conçue dans les années 30 du siècle dernier par les architectes Paul & Jacques Saintenoy. L’inauguration officielle a eu lieu en 1952. A l’heure actuelle, avec plus de 48.000 voyageurs par jour qui y prennent le train, elle compte parmi les quatre gares les plus fréquentées de Belgique.

En 2000, il a été décidé de procéder à la rénovation de cette gare afin qu’elle réponde aux nouvelles exigences liées à une gare moderne.  

Au cours de la première décennie de ce siècle, la gare a fait l’objet de diverses réparations globales. C’est ainsi qu’après la rénovation de la toiture, on a procédé au nettoyage et à la restauration des façades de la gare. Toutes les menuiseries des bâtiments ont également été renouvelées et l’amiante éliminé. En outre, la construction de deux nouvelles cabines haute tension a marqué le début d’une rénovation de l’ensemble des installations techniques de la gare.

Pour améliorer l’accueil des voyageurs, on a réalisé un tout nouveau Travel Center et des sanitaires pour les voyageurs. 

Pour permettre un accueil plus confortable des voyageurs, les espaces publics de la gare sont en rénovation depuis mai 2014. Tout en respectant le caractère historique du bâtiment, on veille à faciliter le passage du flux de milliers de navetteurs en transit à Bruxelles-Nord, dans un environnement confortable, sûr et agréable qui offre de la place pour le repos et les services dans un espace de concessions commerciales sensiblement élargi. De nouveaux escaliers mécaniques et ascenseurs amélioreront l’accessibilité de la gare pour tout le monde.  

Les accès situés Rue d’Aarschot dans la longue façade assez monotone se verront aussi mis en valeur. Les ouvertures pratiquées dans la façade et accentuées par de grands auvents attireront l’attention du voyageur vers les entrées de la gare. L’intérieur de ces accès se présentera également comme un espace ouvert d’où émanera un sentiment de sécurité et de confort.  

Les accès situés Rue d’Aarschot dans la longue façade assez monotone se verront aussi mis en valeur. Les ouvertures pratiquées dans la façade et accentuées par de grands auvents attireront l’attention du voyageur vers les entrées de la gare. L’intérieur de ces accès se présentera également comme un espace ouvert d’où émanera un sentiment de sécurité et de confort.  

Afin de faciliter le passage du voyageur entre le train et les autres transports urbains, l’ancien parking souterrain sera transformé en un espace frais et aéré équipé d’une zone de dépose-minute (‘kiss & ride’). Il sera en outre possible de passer rapidement et directement de la grande gare aux taxis, vélos, voitures de location, bus, trams ou métro.  

Afin de faciliter le passage du voyageur entre le train et les autres transports urbains, l’ancien parking souterrain sera transformé en un espace frais et aéré équipé d’une zone de dépose-minute (‘kiss & ride’). Il sera en outre possible de passer rapidement et directement de la grande gare aux taxis, vélos, voitures de location, bus, trams ou métro.  

Un des grands défis à relever lors de la rénovation de la gare réside dans l’audibilité des informations orales. Ces informations sont importantes pour les voyageurs, tant en termes de confort que de sécurité.

Il est nécessaire de recourir à diverses techniques, et notamment à des revêtements acoustiques absorbants spéciaux, pour optimiser la compréhension des messages oraux, sans toutefois toucher à la valeur architecturale des lieux.  

Les personnes qui travaillent dans la gare seront le moins possible incommodées par les bruits des trains qui circulent au-dessus. Eurostation a étudié le problème et a élaboré des solutions techniques spéciales qui permettent de maintenir le bruit à un niveau sonore acceptable. Pour le Travel Center, on a utilisé le principe de la boîte dans la boîte, sans préjudice de l’ouverture de cet espace.