Diabolo - Bruxelles-National-Aéroport

Une desserte rapide via les chemins de fer constitue un facteur crucial pour le potentiel de développement de Brussels Airport. Le projet Diabolo a transformé la gare terminus souterraine existante en une gare de transit. On a aménagé dans ce but un tunnel sous la piste d’atterrissage. La gare actuelle est maintenant reliée aux principales lignes ferroviaires nationales en direction de Bruxelles, de Malines, d’Anvers, de Louvain et de Liège. Désormais, via les lignes TGV, l’aéroport est relié aux métropoles européennes. 

Le nouveau hall de gare, avec le Travel Center et l’axe de connexion avec l’aéroport, a été totalement réaménagé (nouveaux escaliers mécaniques et ascenseurs), tandis que la gare existante et l’aéroport étaient restés opérationnels (exécution par phases). La gare terminus existante a été agrandie en sous-sol (fouille ouverte, méthode cut and cover); les 3 quais existants se sont vu prolonger de 65 m. Eurostation a fourni l’ensemble de la conception et de l’ingénierie du projet de la gare, y compris le désenfumage, les moyens d’évacuation et de protection contre l’incendie, le suivi du chantier et le service pendant la période de garantie.  

Dans l’extension souterraine, on a créé une zone d’aiguillage sèche et sans colonnes qui se raccorde aux tunnels ferroviaires par des parois moulées et des poutres précontraintes. Un agrandissement éventuel de la gare est également prévu.