Ostende

Une gare au bord de la mer

Cela fait plus de cent ans que le roi Léopold II a fait construire l’actuelle gare d’Ostende. Un bâtiment bourgeois doté d’une magnifique architecture, digne de la ‘reine des villes balnéaires’. Tout comme la ville, la gare aussi s’est agrandie. Elle est devenue un pôle de transport très fréquenté, où des milliers de voyageurs trouvent chaque jour leur chemin pour prendre un train, un tram ou un bus, ou encore un ferry ou un bateau de croisière.

Pour ces nombreux voyageurs, une infrastructure toujours plus complexe s’est développée au fil des ans pour donner un amalgame confus d’immeubles et de parkings. Cette limitation rend impossible la poursuite du développement, alors que de plus en plus de gens ont recours aux transports publics. C’est la raison pour laquelle les partenaires du projet investissent dans la rénovation de cette gare, avec sa situation unique juste en bordure de mer. En collaboration avec Eurostation, ils rendent à cette gare de bord de mer son rang de pôle de transport de premier plan. 

Pôle de transport intermodal

Pôle de transport intermodalPôle de transport intermodalPar le passé, un abri à vélos et un parking de voitures séparaient la gare ferroviaire des arrêts de trams et de bus. Dans le futur, les quais des trains, des trams et des bus se trouveront les uns à côté des autres sur une place ouverte, ce qui permettra aux voyageurs de passer rapidement, aisément et sans encombre d’un moyen de transport public à l’autre.

A l’heure actuelle, les automobilistes doivent rechercher une place de parking dans les alentours étendus de la gare. Le nouveau parking pourra accueillir près de 700 voitures et sera relié aux quais par une passerelle piétonnière. Sous terre, ce seront près de 1.300 vélos et cyclomoteurs qui seront abrités dans un espace facilement accessible et lumineux.

Le terminal des ferrys derrière le hall de gare a fait piteuse mine pendant de longues années. le nouveau hall n’accueillera pas seulement les passagers des croisières, mais aussi les invités des nombreux événements qui se dérouleront dans cet espace multifonctionnel. 

Une porte sur la mer et sur la ville

La couverture des quais d’origine, en fer et en verre, rivalisait de splendeur avec celle de la gare d’Anvers-Central, mais elle n’a pas survécu à la Première Guerre mondiale. Cette grandeur se retrouvera dans le nouvel auvent qui recouvrira les quais et reliera entre eux le bâtiment historique et le nouveau sur le site de la gare. Le remarquable auvent de 11 mètres de haut sera une porte majestueuse sur la ville et sur la mer, un point de repère sur la promenade qui relie la digue au parc Marie-Henriette (Maria-Hendrikapark).

Les nombreuses annexes de la gare ainsi que le dépôt de bus et de trams situé à proximité bornaient le centre-ville. Le remplacement de ces bâtiments par un volume de construction unique et le déplacement du dépôt de bus et de trams vers le port permettront de créer une place ouverte et à faible circulation qui assurera la connexion entre le centre-ville et le parc Marie-Henriette tout proche. 

Réalisation d’une superbe architecture

En raison de l’architecture protégée de la gare et de la situation unique du site près de la mer, on a mis beaucoup de soin à rechercher un architecte adéquat. Le bureau d’architectes qui a remporté le concours international de conception a séduit le jury essentiellement par son projet d’auvent coloré qui repose sur des colonnes élancées.

La réalisation de ce superbe projet architectural n’est toutefois pas évidente. Les colonnes minimalistes ne se contentent pas de soutenir un auvent de grande ampleur, elles intègrent aussi bon nombre de techniques. C’est grâce à la créativité et à l’inventivité des architectes et ingénieurs d’Eurostation que ce projet exigeant peut voir le jour. 

La gloire d’antan retrouvée

Eurostation mène aussi à bien la restauration de la partie protégée de la gare. C’est ainsi que les arcs majestueux en fonte et les superbes vitraux ont retrouvé leurs magnifiques couleurs d’origine. Une fois que l’ancien Salon royal sera restauré, les voyageurs pourront y savourer une tasse de café dans un cadre historique.

Le déplacement du mobilier d’attente dans un endroit confortable entre le hall et les quais permet de faire du hall de gare un lieu de rencontres ouvert et spacieux. La façade arrière offre, par ses nombreuses ouvertures, de superbes perspectives sur le port. La gare redevient la ‘gare maritime’ (ndt en français dans le texte) que le roi Léopold II a fait construire à l’époque. 

Une communication ouverte

Les gestionnaires du projet et les coordinateurs de la communication d’Eurostation font tout ce qui est en leur pouvoir pour réduire au maximum, pour les milliers de voyageurs qui traversent quotidiennement le site, les désagréments inévitables liés à un projet de grande ampleur.

Une maquette informative et des newsletters informent les voyageurs de l’état d’avancement des travaux ; une signalisation univoque et claire les guide le long des chantiers. Lors des réunions d’information destinées aux riverains et autres parties prenantes, chacun reçoit les informations qu’il attend. Les journées portes ouvertes permettent à tous les intéressés de jeter un coup d’œil dans les coulisses de ce projet d’envergure.