Roulers

De l’oxygène pour la ville

La SNCB, la Ville de Roulers, Infrabel et De Lijn investissent dans la rénovation du quartier de la gare de Roulers. En collaboration avec Eurostation, ils aménagent une place de la gare plus spacieuse et à faible circulation sur laquelle ils construisent une nouvelle gare pour les trains et les bus.

Les partenaires du projet agrandissent en outre les abris à vélos et augmentent considérablement le nombre d’emplacements de parking dans les environs de la gare. Et last but not least, ils font du site de la gare un poumon vert de la ville.

C’est ainsi que les partenaires du projet améliorent le confort des voyageurs et la qualité de vie des riverains. Ils rendent le quartier de la gare plus agréable pour y travailler, y habiter, y faire du shopping et voyager. Ils apportent de l’oxygène à la ville. 

Une circulation plus fluide 

Dans le quartier de la gare rénové, il est aisé de passer d’un moyen de transport à l’autre. Qu’il s’agisse des usagers des trains et bus, des automobilistes et passagers de taxis, des cyclistes ou des piétons, tous s’y retrouvent facilement.  

La séparation des flux de circulation – qui permet notamment aux bus de bénéficier d’une bande réservée – améliore la fluidité du trafic. La déviation de la circulation de transit vers la petite ceinture augmente la sécurité des cyclistes et des piétons.

Non seulement le quartier de la gare est plus accessible, mais il est également plus facile de se garer dans le parking souterrain ou dans les zones étendues de parking de courte durée. Des ascenseurs acheminent rapidement les voyageurs du parking souterrain jusqu’aux quais.

 

Dans le quartier de la gare rénové, il est aisé de passer d’un moyen de transport à l’autre. Qu’il s’agisse des usagers des trains et bus, des automobilistes et passagers de taxis, des cyclistes ou des piétons, tous s’y retrouvent facilement.  

La séparation des flux de circulation – qui permet notamment aux bus de bénéficier d’une bande réservée – améliore la fluidité du trafic. La déviation de la circulation de transit vers la petite ceinture augmente la sécurité des cyclistes et des piétons.

Non seulement le quartier de la gare est plus accessible, mais il est également plus facile de se garer dans le parking souterrain ou dans les zones étendues de parking de courte durée. Des ascenseurs acheminent rapidement les voyageurs du parking souterrain jusqu’aux quais.

 

 

Une meilleure qualité de vie

Ce qui était autrefois un nœud de circulation saturé et –  pour les usagers de la route plus vulnérables – dangereux, est maintenant devenu une place à faible circulation où les piétons et les cyclistes bénéficient de toute la place pour circuler sans être dérangés. La place offre en outre de l’espace pour toutes sortes d’événements. La place de la gare est ainsi devenue un lieu agréable de rencontres dans la ville. 

Un endroit par ailleurs baigné de verdure. Les cimes des platanes de la gare des bus et de la zone de parking courte durée forment un toit de verdure. La place de la gare accueille la plantation de plus de cent arbres et la gare est dotée d’un toit vert sur sa partie la moins élevée. Le site de la gare apparaît ainsi comme une oasis verte dans le centre de la ville.  

Des quartiers urbains interconnectés

L’ancienne gare et le talus des chemins de fer formaient une barrière qui séparait le centre-ville du quartier situé de l’autre côté du talus. La nouvelle gare transparente et le passage élargi sous le talus feront disparaître cette ligne de fracture. 

D’où que vous vous trouviez sur la place, aucun obstacle ne vous empêchera de regarder de l’autre côté de la gare à travers les parois vitrées du nouveau hall de gare. Votre regard s’étendra à travers la gare et au-delà du passage large et lumineux qui s’ouvre sous le viaduc.

Cela permettra non seulement de rétablir la connexion entre des quartiers de la ville, mais aussi d’augmenter considérablement le sentiment de sécurité dans les alentours de la gare. 

Une méthode de construction unique

La construction d’un parking souterrain au milieu d’un quartier résidentiel n’est pas une sinécure. Pour limiter au maximum les inévitables désagréments, Eurostation a appliqué la méthode dite « stross ».

On ne commence pas par une fouille à ciel ouvert dans laquelle on construirait le parking de bas en haut; on procède exactement à l’inverse. Tout d’abord, on coule la dalle de toiture ainsi que les colonnes et les murs sur lesquels elle repose, puis on creuse le parking souterrain en dessous.

C’est ainsi qu’on a déjà pu aménager la gare des bus tandis qu’on construisait le parking en dessous. Cette méthode a permis de gagner beaucoup de temps. Et comme il n’y avait pas de fouille à ciel ouvert, les nuisances dues à la poussière et au bruit étaient réduites pour les voyageurs et les riverains.

 

Une méthode de construction unique

La construction d’un parking souterrain au milieu d’un quartier résidentiel n’est pas une sinécure. Pour limiter au maximum les inévitables désagréments, Eurostation a appliqué la méthode dite « stross ».

On ne commence pas par une fouille à ciel ouvert dans laquelle on construirait le parking de bas en haut; on procède exactement à l’inverse. Tout d’abord, on coule la dalle de toiture ainsi que les colonnes et les murs sur lesquels elle repose, puis on creuse le parking souterrain en dessous.

C’est ainsi qu’on a déjà pu aménager la gare des bus tandis qu’on construisait le parking en dessous. Cette méthode a permis de gagner beaucoup de temps. Et comme il n’y avait pas de fouille à ciel ouvert, les nuisances dues à la poussière et au bruit étaient réduites pour les voyageurs et les riverains.

 

Mesures de réduction des nuisances

Non seulement le site de la gare est traversé chaque jour par des milliers de voyageurs, mais en outre, le projet se trouve au milieu d’une zone résidentielle et est bordé d’un grand nombre de cafés et restaurants ainsi que de rues commerçantes animées. C’est la raison pour laquelle les coordinateurs de la communication d’Eurostation, en collaboration avec les porte-parole des partenaires du projet, ont informé en permanence les parties prenantes au sujet du planning et de l’avancement des travaux.

En plus des moyens de communication classiques comme une maquette du projet ou des newsletters, des réunions d’information et des visites guidées, d’autres instruments ont également été mis en œuvre pour limiter au maximum les inévitables nuisances liées à la construction. C’est ainsi qu’en collaboration avec l’académie des arts de la Ville, le chantier de la gare a été transformé en galerie d’art pop-up. 

Locatie Station Roeselare